Rechercher
  • asiegwald

Faire son géno-sociogramme


Le génogramme est une sorte d'arbre généalogique amélioré. Il représente les liens entre les membres de la famille et les faits marquants. Il permet d'éclairer l'histoire familiale.

Les symboles utilisés sont un carré pour les garçons et un rond pour les filles. Sous chaque symbole, on indique le prénom. Si la personne est décédée, le symbole est barré d’une croix.

Pour un couple (moi et mon ou ma partenaire ; mes parents…) il suffit de relier les deux personnes par un trait. Un trait double s’il s’agit d’un mariage, un trait simple pour une union libre. Si la relation est coupée, on barre le trait qui les relie par un trait oblique comme ceci ≠.

Je commence par me situer dans ma fratrie. Disons que je m'appelle Marie et que j'ai deux frères plus grands que moi : Luc et Yann.

Puis je place mes parents et éventuellement mon couple. Mon père Jean et ma mère Jeanne sont mariés. Mon père a eu une première partenaire, Julie, mais il s’est séparé d’elle avant de rencontrer ma mère. Je suis en couple avec John, sans être mariée.

On peut ensuite placer les dates et les événements marquants : dates de naissances, accidents ou décès avec les dates précises, etc.

Imaginons ensuite que Jeanne a fait une fausse couche (notée Fc) et que mon père a fait une dépression (notée Dp). Enfin, Luc et Yann sont en conflit. Voici ce que ça pourrait donner :

Et ainsi de suite !

Il me faudra interroger ma famille sur les événements importants (événements douloureux ou tout simplement importants dans l'histoire familiale) et tenter de remonter les générations autant que possible.

Voici pour finir quelques abréviations utiles :

A = accident

C = maladie cardiaque

G = guerre

Ad = adoption

AA = alcoolisme

MN = enfant mort-né

S ou TS = suicide ou tentative

K = cancer

IVG = avortement

Tb = tuberculose

MB = mort brutale

M = migration

Il est conseillé de construire ce schéma en se faisant accompagner par un thérapeute compétent, qui saura vous guider et vous soutenir dans ce travail.

Il existe parfois des secrets de famille, des répétitions, des dettes inconscientes, et la mise au jour de l'histoire familiale peut être fascinante ou difficile.

"Ce qui n'a pu se mettre en larmes et en mots s'exprime ensuite par des maux, faute de mots pour le dire."

Anne Ancelin- Schutzenberger

#génogramme #psychogénéalogie #psychothérapie

0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now